Bien-être-à-Table

Pleine Conscience & Alimentation – Mindful Eating


Prendre soin de son Être : Pleine Conscience à la Thalasso Concarneau

Prendre soin de son Être : Pleine Conscience à la Thalasso Concarneau

« Être son corps »

Alors que Paris revêt un épais manteau blanc, ici soleil et ciel bleu illuminent nos journées; Edouard Baerd nous propose ,  « Tous en Bretagne, tous à l’Ouest,  Cap à l’ouest … »  alors cap sur le sentier côtier de Concarneau pour une marche sans but aucun :  C’est FOU tous ces déséquilibres de la marche qui permettent de poser un pied devant l’autre … d’avancer pas à pas. »

Pendant la promenade, entendre les pensées agitées, prendre connaissance de la météo des émotions difficiles, sentir les tensions, lourdeurs et contractions corporelles ….  Conscience des contractions dans les pensées, dans le cœur et le corps. Toutes ces « contre actions » qui empêchent l’action de toucher l’Être profond; alors Ici & Maintenant, revenir à l’expérience de penser : JE marche, Vivre l’émotion du mouvement, ressentir les gestes qui se délient vers l’état de détente qui ouvrira la porte du lâché prise…  ou pas …  En tout cas, mettre encore un pas devant l’autre.

Il est un peu tôt pour me laisser agréablement distraire par la beauté du paysage, par l’énergie tout autour, je garde ça pour le chemin du retour….

chemin pleine conscience.jpg

Amusant de remarquer comment jusqu’à un certain niveau de tension on a tendance au grignotage et au delà d’une certaine limite on perd l’appétit ?   Cela pourrait correspondre aux différentes phases du stress; pour la fuite, on prend de l’énergie pour parcourir une distance … pour la lutte, on mobilise toute l’énergie du corps vers les membres au détriment du digestif, en inhibition, on fait le mort donc on ne mange plus non plus.

Quels liens pouvez-vous faire des liens avec vos expériences ?

salle 1 mediation.jpgPêle-mêle, quelques réflexions sur quelques jours passés à la Thalasso de Concarneau pour préparer les prochains séjours « Pleine Conscience & Alimentation » et « Pleine Conscience & Mieux Vivre » que j’anime à partir du 9 Avril,  dans une toute nouvelle salle.

En arrivant, je ressens rapidement une fatigue mentale, émotionnelle et physique importante accumulées ces derniers temps.

« La discipline c’est aimer soi-même »   Jacques Castermane

Alors entre les séances de travail  …  thalasso-concarneau

La chaleur du sauna et l’ambiance tamisée m’anesthésient, tout se met à ralentir en moi; le flux des pensées, les mouvements, le mode « économie d’énergie » se déclenche, jusqu’à la douche fraîche, stimulante. Déambuler dans le bassin aux multiples jets, un moment sur les épaules, puis de la plante des pieds jusqu’aux fesses,  sentir les petites bulles sur le dos, sur le ventre; Hummm  l’eau de mer chaude qui apportent au corps oligoéléments et énergie marine.

Terminer ce moment dans le bassin de nage, en faisant quelque longueur où je m’applique à allonger chaque mouvement à son maximum. Sur le dos, je reste là quelques longues minutes, sans aucun mouvement, avec juste l’air de mes poumons qui me permet de flotter, comme en apesanteur, … les yeux fermés …  Et plus je détends mes muscles, et mieux je flotte. Le soleil est couché, les lumières sont faibles, le bassin est désert, je ne fais rien, incarnant pleinement mon corps, je flotte ….  j’inscris cette sensation, je suis mon corps.

 

Que ressentez-vous dans votre corps en observant chacune de ces photos ?  

Comment garder ce contact au quotidien, « je suis mon corps »,  pourquoi s’en éloigner ? Evitons-nous l’inconfort physique, émotionnel, tentons nous d’échapper à l’expérience de sa disparition inéluctable ?

«Mr Duffy habite à une petite distance de son corps». James Joyce

Nos sensations corporelles sont pourtant d’habiles messagers;  n’est ce pas ainsi que l’on connaît les signaux de la faim, du rassasiement, du remplissage de notre estomac et d’une manière générale, ne dit-on pas   » ça, je le sens bien !  »  qui exprime notre confiance ?

Masser le corps, massage de l’âme.

mont d'arree mindful eating meditation.jpgLe massage peut être une troublante expérience.  » La Balade à Concarneau » est un massage qui se déroule en suivant un enregistrement où se mêlent délicatement des musiques traditionnelles, les sons des éléments de la nature et la douce voix d’Elise qui nous emmène en balade. Les premiers moments sont dynamiques, la musique m’a transporté vers de vagues souvenirs lors de Fest-noz (soirées dansantes bretonnes) , et sous les gestes précis et rythmés de Gwenola,  j’ai oublié où j’étais. J’avais 10 ans et je cavalais avec allégresse dans la lande des Monts d’Arrée …  Quand la confiance est présente, c’est si bon de perdre la notion du temps, et de l’espace …  puis la balade s’est poursuivie en bateau jusqu’aux îles voisines …. le vent claquant les voiles ….

Posons la main droite sur notre bras gauche et ressentons la force de ce contact pour soi.

concarneau-tous-en-zen-pour-les-un-de-la-thalasso_5Après la marche et les soins de la thalasso, la faim du corps se manifeste.  Au restaurant de l’Hôtel, Le chef Cyril Le Rest travaille avec passion et ça semble contagieux. Chaque assiette nourrit les yeux de mille détails colorés, le nez peut être surpris, on a envi de touchez les gaufrettes, et autres décorations comestibles;  promesse  d’une expérience en bouche qui invite au voyage, promesse tenue. Que dire de la qualité des produits, l’originalité des condiments et des épices ?

 

 

Cuire un poisson avec cette perfection, c’est faire preuve de gratitude envers le royaume marin, si fragile.

Comment témoignerons-nous de la gratitude pour ce qui sera dans notre assiette lors de notre prochain repas ? 

 

En ce jour de Saint Valentin, que l’on fête les Lupercales ou bien la déesse Junon, puissions-nous connaître l’amour qui nourrit les sens, l’amitié, et la bienveillance pour toute Vie.

Et toujours MERCI  pour ce poème qui m’accompagne depuis …
Matin
J’ai faim de tes cheveux, de ta voix, de ta bouche, saint valentin
sans manger je vais par les rues, et je me tais,
sans le soutien du pain, et dès l’aube hors de moi
je cherche dans le jour la bruit d’eau de tes pas.

Je suis affamé de ton rire de cascade,
et de tes mains couleur de grenier furieux,
oui, j’ai faim de la pâle pierre de tes ongles,
je veux manger ta peau comme une amande intacte,

et le rayon détruit au feu de ta beauté,
je veux manger le nez maître du fier visage,
Je veux manger l’ombre fugace de tes cils,

J’ai faim, je vais, je viens, flairant le crépuscule
et je te cherche, et je cherche ton coeur brûlant
comme un puma dans le désert de Quitratùe.

                                                             Pablo Neruda

 

geraldine desindes alimentation en pleine conscience

Et bienvenue aux nouveaux abonnés à cette news-letter

 

Géraldine ❤

 


NEIGE !   Alimentation et Pleine Conscience

Ouiiiii !   elle est là ! A Paris, bien timide , mais c’est déjà ça.

maison neige meditation mindful eatingAu sol, un petit centimètre …. Je cherche du pied ce contact souple où le pas s’enfonce dans un son étouffé quand le tapis est plus épais. Mais aujourd’hui il y a juste un souvenir lointain de pas feutrés sur un chemin que l’on pouvait croire emprunté pour la toute première fois. Longue promenade matinale, silencieuse, odeur de neige, dans une campagne immaculée, dans une forêt de cristal avec l’ami disparu.

Ballottés par la brise, les flocons de toutes tailles aujourd’hui volent légèrement et se déposent délicatement, ça et là, et sur mes lèvres aussi. La bouche ouverte je les gobe, toujours plus attentive à ce bref instant de contact, fugace sensation qui ne laisse aucune trace.

Mon appétit aussi est différent quand il neige ; alors que les journées grises et pluvieuses me donnent parfois des envies de chocolat pour me réconforter, sous la neige au contraire, ça pétille en moi, ça jubile, mes sens me guident vers des aliments riches et chauds, mais sans aucun excès, sans impatience.

Qu’avez-vous pu observer avec votre alimentation en ces jours de neige ? Avez-vous eu des envies spécifiques ?   Vous êtes-vous senti plutôt calme ou excité avant les repas ? Et là, en fermant les yeux juste quelques instants, de quoi votre corps a-t-il besoin ? Pour nous aider, nous pouvons nous demander : C’est de quelle couleur ? C’est chaud ou froid ? Liquide ou solide ?

neige train pleine conscience meditation.jpg

Dans le train, les paysages enneigés se succèdent. Les toits des pavillons de banlieue laissent leur place aux petites forêts, puis aux vastes champs tout blancs qui filent vers un horizon incertain.

Un raisin sec dans la main, mes pensées rejoignent cette vigne aujourd’hui au repos, sous ce blanc manteau qui contraste avec le noir de ses ceps humides. Elle se nourrit de ce froid vigoureux, pour emmener le plus loin dans ses racines sa sève, son sang, qui au printemps jaillira vers de nouveaux fruits.

vigne-sous-la-neige-1397279459-1198561

 

Vers quel arbre, vers quelle terre nous emmènera la contemplation du prochain aliment que nous mettrons dans notre bouche et qui deviendra un petit bout nous ?

 

Au micro : 3 heures de retard annoncé ! Je sors de ma rêverie.

A cette annonce, un 15 août en pleine canicule on pourrai craindre une émeute des passagers. Là, tout le wagon reste calme, cheminant malgré tout , les yeux tournés vers les paysages magnifiés, et bien au chaud.

Savoureuse journée à tous

Géraldine Desindes – bien-Être à Table

 

fondant bretagne pleine conscience.jpg
Par tous les temps, délicieux fondant du restaurant de la Thalasso de Concarneau,