Bien-être-à-Table

Pleine Conscience & Alimentation – Mindful Eating


Manger en Pleine Conscience à toutes les sauces …

Manger en Pleine Conscience à toutes les sauces … et parfois ça me fait un peu mal au ventre

La méditation de Pleine Conscience n’est pas un « truc » pour réduire le stress.

femme meditation( la photo ci-jointe est assez loin de la réalité, en tout cas de celle que je vis lorsque, assise sur mon coussin je ressens par exemple l’inconfort de mon esprit agité ou des crampes dans mon corps)

De la même manière, L’alimentation en pleine conscience n’a rien à voir avec l’interdiction de certains aliments ou le contrôle, ni de la quantité, ni du comportement. (exemple : il faut rester attentif à tout ce que je mange …  dès que je sens que je suis rassasié, j’arrête de manger )

Se maintenir dans l’énergie de la joie

Pourtant, le dernier article que j’ai lu commençait bien : « La pleine conscience permet de modifier petit à petit son mode de pensée et ses réflexes quotidiens face à la nourriture. De quoi faire la révolution en douceur. »

prendre-votre-pause-dejeuner-au-bureau-fait-baisser-votre-creativite-unePremière proposition : Ralentir

Oui, c’est une des clés qui va nous permettre de stopper le pilote automatique. J’aime à me rappeler que ralentir est tout à fait subjectif, il s’agit juste de ralentir un peu par rapport à son rythme habituel. Nous sommes tous différents, respectons cette diversité. Pour nous aider à ralentir à table, j’ai l’habitude de proposer une courte pause avant le repas. Dans le programme ME-CL«  Mindful eating, Conscious living », on apprend a installer cette pause, cette bulle de pleine conscience avec une mini-méditation. Cela peut aussi se passer devant le lavabo lorsqu’on se lave les mains : juste prendre quelques instants pour resssen_laver_les_mainsentir les sensations du contact des pieds avec le sol, de l’eau sur les mains, les mouvements de la respiration dans le corps, puis observer s’il y a des contractions, des zones douloureuses et peut-etre terminer cette pause, en observant notre regard qui se reflètent dans le miroir.

A chacun d’expérimenter cette pratique.

Vous permet-elle de vous installer à table plus calmement ?

De commencer à manger plus lentement que d’habitude ?

(Merci de vos retours qui me sont toujours précieux )

Puis,  dans cet article on peut lire : « La substitution consciente » !  là, je sens que je fronce le front. Un peu plus loin : « …  éviter certains aliments ou en réduire les quantités, »  … et là c’est même une petite colère qui monte.

J’ai la chance de donner régulièrement des interview, mais la plus part du temps mes propos me paraissent disparaître sous les gros titres « Maigrir avec la Pleine Conscience »,  «  La pleine Conscience, nouveau régime minceur » …   Jusqu’à présent j’ai fait le dos rond et refermé les magazines parfois sans lire l’article jusqu’au bout,…. c’est le découragement. Sans chercher à créer de polémique, je vais tenter de surfer sur cette énergie que me donne cette colère, et de l’utiliser pour prendre ma plume et tenter d’apporter plus de détails, articles après articles, sur ce qu’est « se nourrir en pleine conscience », en tout cas, ce que j’en comprends en l’expérimentant moi-même et en écoutant  Thich Nhat Hanh, Jan Chozen Bays et d’autres personnes inspirantes qui cultivent depuis longtemps,  ce désir de Manger dans la joie et de Vivre pleinement présent .

J’aime à me souvenir que Jan Chozen Bays répète souvent qu’il n’y a pas de bons ou mauvais aliments.  Et Jon kabbath Zinn définit la pleine conscience comme« l’observation particulière de ce qui se passe autour de nous dans notre environnement et en nous, (c’est à dire d’observer sciemment nos pensées, nos émotions, nos sensations corporelles), dans le moment présent, sans jugement, ni critmeditation mindfulnessique, ni commentaire. » Et c’est bien cette manière de faire travailler notre mental qui permet le changement d’habitude.  « Ouff ! », se dit le « truc » que l’on a entre les oreilles, « il n’y a rien d’autre à faire, juste observer ce qui se passe vraiment ». Et cet exercice n’est pas toujours aussi simple! En tout cas, on lache l’idée qu’il y a quelque chose à faire.  C’est cette attitude à la fois détendue et vigilante qui permet le lâcher prise, qui permet de se connecter à notre Être véritable, de voir et ressentir une situation sous un autre angle différent et d’envisager de nouveaux comportements.

Restons vigilants à ne pas utiliser la pleine conscience comme une nouvelle arme dans la lutte contre nos pulsions alimentaires.

Pouvez-vous observer pendant 2 ou 3 minutes comment l’envie irrépressible se manifeste ?

Quelles sont les pensées qui y sont associées ? Quelles émotions vous traversent ? Et quelles sont les sensations corporelles que vous percevez ?    

Et si vous ne notez aucune pensée, aucune émotion, aucune sensation corporelle, c’est aussi une expérience.

Rappel : il n’y a ni mauvaise, ni bonne réponse avec nos pratiques et exercices de pleine conscience, notre expérience est toujours juste

Ici aussi, je serai très contente d’avoir vos retours 😉

Pour illustrer cette partie : la vidéo du neuroscientifique Richard Davidson et Jon Kabat-Zinn sur la façon dont l’entrainement à la pleine conscience peut mener à une plus grande résilience. (sous titre anglais seulement)

 

 

Nourrir les yeux !IMG_4068

Foujita est au musée Maillol !

enfant pommeL’expo est magnifique, ces tableaux sont vraiment à voir car aucune reproduction ne permet d’apprécier tant de nuances, tant de pureté dans le trait !

Moment enchanté, entre hyper-réalisme et surréalisme qui se termine autour des statues de Maillol.

Conférence bien-être: Comment faire monter la sève en 978_2_8132_0635_0_HiRes.jpgmoi

C’était Jeudi dernier, et c’était super ! Isabella Obrist, experte en MédecineTraditionnelle Chinoise et auteur des livres de cuisine «  Petit Ventre Heureux » & « Petit Ventre heureux attend un bébé » m’a régalé. La diététique chinoise a quelque chose qui me parle clairement … Affaire à suivre …

Gâteau chocolat butternut ( selon notre ami Christophe 😉

Je poste rarement de recette ou photo de plats cuisinés car je nous trouve déjà en sur-sollicitation visuelle de nourriture, mais là, c’est une demande toute particulière de la belle Katia … qui me vend chaque semaine sur le marché de Levallois, les si bons légumes avec lesquels je fais entre autres merveilles …   des gâteaux au chocolat !

200gr de purée de noisettes

gateau chocola vegan.jpg

1kg de butternut

50gr d’huile de coco

300gr de chocolat noir

40gr de sucre de canne

éclats de fèves ou poudre de cacao

cuire la butternut à la vapeur

fondre chocolat , ajouter huile coco, et purée noisettes

mixer le tout jusqu’à texture fine, une nuit au frigo ou dehors, démouler et saupoudrer de chocolat en poudre.

Ce gâteau a, sur moi, un pouvoir rassasiant très important que je ne retrouve pas de la même manière avec du chocolat en tablette ou autre pâtisserie « classique ». A vous d’essayer !

 

Week end de Pâques,  Faire le tri des placards !

juste après la première lune de printemps, moment précieux du grand ménage des placards. Eliminons les vieilles épices, faisons le tris de tout ce que nous easter-3180067_960_720stockons, céréales, farines, pattes, boites en tout genre, paquets éventré …   Soit c’est utile et on s’en serre, soit ça nous encombre et il faut s’en débarrasser,   ACTION !

Pâques n’est pas qu’une histoire de chocolat !

C’est aussi, depuis la nuit des temps, le passage vers la lumière. Nos jours deviennent plus longs que nos nuits. Pendant l’hiver, notre introspection a lavé certaines zones sombres, aujourd’hui on célèbre la pureté avec l’agneau et la fertilité de la saison avec les œufs

Les cloches carillonnent de joie !

Savoureux week-end

d desindes statue  géraldine