Bien-être-à-Table

Pleine Conscience & Alimentation – Mindful Eating


NEIGE !   Alimentation et Pleine Conscience

Ouiiiii !   elle est là ! A Paris, bien timide , mais c’est déjà ça.

maison neige meditation mindful eatingAu sol, un petit centimètre …. Je cherche du pied ce contact souple où le pas s’enfonce dans un son étouffé quand le tapis est plus épais. Mais aujourd’hui il y a juste un souvenir lointain de pas feutrés sur un chemin que l’on pouvait croire emprunté pour la toute première fois. Longue promenade matinale, silencieuse, odeur de neige, dans une campagne immaculée, dans une forêt de cristal avec l’ami disparu.

Ballottés par la brise, les flocons de toutes tailles aujourd’hui volent légèrement et se déposent délicatement, ça et là, et sur mes lèvres aussi. La bouche ouverte je les gobe, toujours plus attentive à ce bref instant de contact, fugace sensation qui ne laisse aucune trace.

Mon appétit aussi est différent quand il neige ; alors que les journées grises et pluvieuses me donnent parfois des envies de chocolat pour me réconforter, sous la neige au contraire, ça pétille en moi, ça jubile, mes sens me guident vers des aliments riches et chauds, mais sans aucun excès, sans impatience.

Qu’avez-vous pu observer avec votre alimentation en ces jours de neige ? Avez-vous eu des envies spécifiques ?   Vous êtes-vous senti plutôt calme ou excité avant les repas ? Et là, en fermant les yeux juste quelques instants, de quoi votre corps a-t-il besoin ? Pour nous aider, nous pouvons nous demander : C’est de quelle couleur ? C’est chaud ou froid ? Liquide ou solide ?

neige train pleine conscience meditation.jpg

Dans le train, les paysages enneigés se succèdent. Les toits des pavillons de banlieue laissent leur place aux petites forêts, puis aux vastes champs tout blancs qui filent vers un horizon incertain.

Un raisin sec dans la main, mes pensées rejoignent cette vigne aujourd’hui au repos, sous ce blanc manteau qui contraste avec le noir de ses ceps humides. Elle se nourrit de ce froid vigoureux, pour emmener le plus loin dans ses racines sa sève, son sang, qui au printemps jaillira vers de nouveaux fruits.

vigne-sous-la-neige-1397279459-1198561

 

Vers quel arbre, vers quelle terre nous emmènera la contemplation du prochain aliment que nous mettrons dans notre bouche et qui deviendra un petit bout nous ?

 

Au micro : 3 heures de retard annoncé ! Je sors de ma rêverie.

A cette annonce, un 15 août en pleine canicule on pourrai craindre une émeute des passagers. Là, tout le wagon reste calme, cheminant malgré tout , les yeux tournés vers les paysages magnifiés, et bien au chaud.

Savoureuse journée à tous

Géraldine Desindes – bien-Être à Table

 

fondant bretagne pleine conscience.jpg
Par tous les temps, délicieux fondant du restaurant de la Thalasso de Concarneau, 

 

 


Mindful Eating & Thalasso

Cette semaine, Ouest France  &  Madame Figaro  parlent du programme de Mindful Eating que j’anime à Concarneau :

Stop au Stress : apprenez à déconnecter   –   Figaro Madame

Forme; et si vous mangiez en Pleine Conscience  –  Ouest France 

Cela m’encourage à partager mon expérience sur cette formule particulière.

 

Pour créer du changement, il faut ébranler les certitudes, provoquer un courant d’air, un tourbillon, …. Rien de mieux que img_0396d’ouvrir plusieurs portes en même temps, vers le corps et l’esprit.

J’avais l’intuition qu’il était pertinent d’associer des soins du corps dispensés en thalasso au programme d’Alimentation en Pleine Conscience, après cette première expérience , j’en suis convaincue. Pendant une semaine, chaque participant est hors de chez lui, rompant avec sa routine, libéré des taches ménagères et des responsabilités professionnelles ; complètement disponible à soi-même.

Première porte d’entrée vers l’esprit : l’activité physique, douce ou intense, peu importe, à chacun son rythme. Ici la plage et son chemin côtier s’y prêtent à merveille, les séances d’aquagym aussi.

Deuxième axe, accompagner le lâcher-prise que nous cultivons avec la méditation de pleine conscience. Dans les enveloppements d’algues ou les bains hydromassants le corps bercé, presque materné, se dissout dans les sensations. Les massages et les soins du visage invitent à s’abandonner aux mains expertes dont chaque geste est une surprise, une découverte, moment après moment.

Les clapotis de l’eau qui ruisselle accompagnent l’élimination des pensées stressantes. Enfin, les odeurs parfois iodées, parfois douces ou sucrées invitent au voyage. Toutes ces stimulations sensitives occupent l’esprit avide d’informations et nous ramènent immanquablement au moment présent.

sentier cotier

Habiter pleinement son corps, détendre le mental, lâcher prise.

 

Mais la pleine conscience ne recherche pas forcément la détente, elle cultive notre faculté d’observer attentivement et finement tout ce qui se passe en soi et autour de soi dans l’instant présent, sans jugement ni commentaire. Autrement dit, c’est faire fonctionner notre cerveau sur un mode inhabituel, rompant avec le mode automatique qui nous pilote sans conscience, plongeant notre esprit dans des ruminations pesantes ou des projections inquiétantes qui occultent tant de moments réjouissants de notre présent.

La méditation  cultive un esprit alerte, en éveil. Et pour encourager cet esprit à plus de vigilance, cherchons à stimuler, muscler, dynamiser le corps. C’est là que les douches à jets et autres soins sculptants prennent ci tout leur sens. Avec l’eau de mer, le corps est régénéré, boosté et l’esprit plus attentif pendant les méditations ou les exercices de Mindful Eating qui demandent une écoute précise de ses sensations corporelles et de ses émotions.

Et les repas !    Ils sont l’occasion de pratiquer ce que l’on voit pendant les séances quotidiennes.

La cuisine inventive du chef nourrit d’abord « la faim des yeux », puis « la faim du nez » s’affole et s’enivre, « la faim de la bouche » savoure pleinement ce festival de saveurs et textures étonnantes, « la faim de l’oreille » est parfois très surprise. Nous interrogeons régulièrement « La faim de l’estomac », qui apprécie d’être agréablement rempli grâce aux amuses-bouches proposées si on ne se sent pas assez en appétit pour le dessert ou l’entrée. Ces délicieuses mignardises proposent un compromis parfait pour se faire plaisir, sans se faire de mal, elles sont une merveilleuse occasion pour prendre conscience que l’on peut se satisfaire pleinement d’une petite quantité de nourriture.

« La faim de l’esprit » se raconte que c’est bon de manger des produits de cette qualité, (l’un des meilleurs ports de Bretagne est à quelques kilomètres). « La faim des cellules » se gorge de nutriments, vitamines … Enfin, « la faim du cœur » vit pleinement ce moment de détente et de joie.

Ainsi on nourrit son Être.FullSizeRender.jpg

Enfin, pêle-mêle, le climat iodé de cette côte Bretonne que j’affectionne tout particulièrement, est un véritable shoot à consommer sans modération. Ici la gentillesse des membres de l’équipe est palpable, comme dans une ruche, il règne une grande douceur doublée d’un grand savoir-faire, deux qualités que l’on cultive avec les pratiques de la Mindfulness : «  Avec Douceur et Fermeté »

 

C’est une très belle semaine !

Géraldine