Bien-être-à-Table

Pleine Conscience & Alimentation – Mindful Eating


NEIGE !   Alimentation et Pleine Conscience

Ouiiiii !   elle est là ! A Paris, bien timide , mais c’est déjà ça.

maison neige meditation mindful eatingAu sol, un petit centimètre …. Je cherche du pied ce contact souple où le pas s’enfonce dans un son étouffé quand le tapis est plus épais. Mais aujourd’hui il y a juste un souvenir lointain de pas feutrés sur un chemin que l’on pouvait croire emprunté pour la toute première fois. Longue promenade matinale, silencieuse, odeur de neige, dans une campagne immaculée, dans une forêt de cristal avec l’ami disparu.

Ballottés par la brise, les flocons de toutes tailles aujourd’hui volent légèrement et se déposent délicatement, ça et là, et sur mes lèvres aussi. La bouche ouverte je les gobe, toujours plus attentive à ce bref instant de contact, fugace sensation qui ne laisse aucune trace.

Mon appétit aussi est différent quand il neige ; alors que les journées grises et pluvieuses me donnent parfois des envies de chocolat pour me réconforter, sous la neige au contraire, ça pétille en moi, ça jubile, mes sens me guident vers des aliments riches et chauds, mais sans aucun excès, sans impatience.

Qu’avez-vous pu observer avec votre alimentation en ces jours de neige ? Avez-vous eu des envies spécifiques ?   Vous êtes-vous senti plutôt calme ou excité avant les repas ? Et là, en fermant les yeux juste quelques instants, de quoi votre corps a-t-il besoin ? Pour nous aider, nous pouvons nous demander : C’est de quelle couleur ? C’est chaud ou froid ? Liquide ou solide ?

neige train pleine conscience meditation.jpg

Dans le train, les paysages enneigés se succèdent. Les toits des pavillons de banlieue laissent leur place aux petites forêts, puis aux vastes champs tout blancs qui filent vers un horizon incertain.

Un raisin sec dans la main, mes pensées rejoignent cette vigne aujourd’hui au repos, sous ce blanc manteau qui contraste avec le noir de ses ceps humides. Elle se nourrit de ce froid vigoureux, pour emmener le plus loin dans ses racines sa sève, son sang, qui au printemps jaillira vers de nouveaux fruits.

vigne-sous-la-neige-1397279459-1198561

 

Vers quel arbre, vers quelle terre nous emmènera la contemplation du prochain aliment que nous mettrons dans notre bouche et qui deviendra un petit bout nous ?

 

Au micro : 3 heures de retard annoncé ! Je sors de ma rêverie.

A cette annonce, un 15 août en pleine canicule on pourrai craindre une émeute des passagers. Là, tout le wagon reste calme, cheminant malgré tout , les yeux tournés vers les paysages magnifiés, et bien au chaud.

Savoureuse journée à tous

Géraldine Desindes – bien-Être à Table

 

fondant bretagne pleine conscience.jpg
Par tous les temps, délicieux fondant du restaurant de la Thalasso de Concarneau, 

 

 


Clémentine, Mandarine … quelques quartiers de Pleine Conscience

Clémentine, Mandarine….

Peau tendue ou mole …. Brillante et orange ….  Goût sucré, acidulé …. Juteuse ? ….   Pleine de pépins ou sans pépin …  Chaire ferme ou épaisse ….

Combien de quartiers contient-elle ? Pourquoi les quartiers sont aussi appelés des cuisses ?

D’où vient ce fruit que je tiens dans mes mains, que je vais mettre dans ma bouche, qui va devenir moi ?

Ciltivée avec ou sans pesticide ?

Fruits mystérieux, malin et coquin, il se glisse discrètement dans les poches, sa peau exhale des parfums lointains, c’est une invitation au voyage.

pleine conscience ferme

Dans les années 30, au fin fond des Monts d’Arrée,  région où la terre prend fin, dans une modeste bâtisse qui partage son toit avec l’unique vache de cette ferme, il est bien tôt ce matin de Noël. Mais l’excitation jette les 3 enfants de la maison hors de leur lit-clos.

Ils découvrent devant la cheminée une orange pour chacun! C’est la première fois de leur vie qu’ils voient ce fruit dont on parle à mis mot, comme pour ne pas l’abimer.

Elle a tout juste 5 ans, et tout de go elle croque dans le fruit légendaire …

J’imagine aujourd’hui l’étonnement de cet enfant en sentant l’amertume de la peau, j’imagine ses yeux ….

Et souvent, en mangeant des agrumes, je repense à elle, qui fut ma grand-mère, et ça nourri aussi mon cœur.

DSCF6802

 

C’est un fruit merveilleux pour nous aider à créer un espace de présence attentive, le temps de manger en conscience, une bouchée à la fois, un quartier à la fois.

Char Wilkins, une de mes instructrices, termine souvent ses mails par cette phrase :

«  une respiration à la fois, un pas à la fois, une bouchée à la fois » 

faisons l’expérience aujourd’hui

 «  d’une respiration à la fois, d’un pas à la fois, d’un quartier à la fois » 

 

IMG_2258 Géraldine Desindes

 

© Peinture Yann Hovadik

 

 

 


Une bonne année pleine de conscience

Les réjouissances de ces derniers jours deviennent nuit après nuit de doux souvenirs que nous pourrons de temps à autres partager avec ceux que l’on aime. : « Et tu te souviens l’an dernier à Noël…, et bien l’an prochain au nouvel an on fera … »   Sautant du passé au futur, notre cerveau paraît très bien câblé pour cette gymnastique, il semble un peu moins doué pour s’inscrire pleinement dans le présent, mais nous y travaillons 😉   sinon vous ne liriez pas ce petit billet.

Les vacances à la campagne permettent une douce période d’errance : FeudeCheminée_mindfull eatingSe caller contre le poêle à bois de longues heures durant avec un très bon livre, se lever plus tard, sentir tout le poids de la fatigue accumulée qui, de jour en jour, pèse de plus en plus lourd. Mettre le nez dehors et « une claque » d’oxygène au cerveau, rentrer un peu de bois, cuisiner, inviter les amis, se faire inviter et mettre les pieds sous la table, se régaler et célébrer, manger, et encore manger  … (quelle chance !)

Et puis un matin, patatra, ça tousse, la tête est comme dans un étau. Ca chouinnne parce que ça ne sait plus si ça a soif, si ça a chaud ou froid, si ça a faim ou pas, si ça a envie de manger ou pas.

Les signaux du corps ne sont plus que d’obscures sensations. Est-ce que j’ai faim ? Est-ce que j’ai envie de manger ? Est-ce qu’il faut que je mange ? J’ai mangé et je me sens mal, je n’aurai pas du … Et le blabla du mental qui s’en mêle. « C’est bien la peine de pratiquer l’observation régulière et attentive de mes sensations corporelles et d’instruire un programme de pleine conscience autour de l’alimentation!  Tout ça pour ça !? »

….   Une nuit de fièvre et une bonne douche plus tard, la Vie pousse mon corps hésitant dehors, bien couverte, dans les vents que la tempête a laissé trainer derrière elle, pour aller marcher dans cette nature si ressourçante.

marche méditation

Marcher sans chichi, ni blabla, juste mettre un pied devant l’autre, l’attention dirigée vers les sensations de mes plantes de pieds en contact avec le sol, pas après pas. Puis l’attention portée à ce perpétuel déséquilibre qui permet d’avancer, instant après instant. Peu de pensées viennent troubler cette marche qui reste un petit moment de joie particulier de ces dernières vacances ; le souvenir de la fin de cette petite maladie, le moment où  repasser du coté lumineux de la Force se fait tout seul.

Les signaux de faim et de rassasiement sont restés énigmatiques  pendantencore quelques jours,  : «  et alors ? Patience, juste patience. Ca va se remettre en place, et d’ici là expérimente, fait au mieux, et continue d’observer, continue à observer les signes avec douceur et curiosité. »


 


26782120_1568992903183662_1166450340_oUn MERCI à Florian Saffer pour la confiance que tu m’as témoignée. Animer ces 4 jours de formation pour des professionnelles de l’alimentation est une expérience qui m’a  m’empêché de tomber dans le piège des automatismes.

Quelle joie aussi de savoir que de nombreuses consultations commenceront par une courte pratique de pleine 26735336_1568992926516993_890241468_oconscience (dont vous trouverez une proposition de scripte ci-joint) et seront ponctuées de nouvelles expériences autour de l’observation sans jugement ni critique des pensées, des sensations corporelles et des émotions.Marina, Sylvie, Véronique, Fabienne, Marine, Nolwenn, Françoise, Audrey et Nathalie, merci pour vos partages qui ont enrichi nos pratiques. ❤


Et MERCI aussi à ma copine Delphine pour m’avoir chaudement recommandé IMG_2229« Sapiens, une brève histoire de l’humanité » de Yuval Noah Harari, lu par 9 millions de personnes à ce jour. Si on y trouve l’histoire passionnante de l’évolution des hommes depuis 70 000 années, un passage sur les pulsions alimentaires a particulièrement attiré mon attention. Il parle même du « gène de la gloutonnerie ». Il y a 70 000 ans, Homo sapiens, notre semblable, se jetait rapidement et goulument sur les fruits murs qu’il trouvait sachant qu’une bande de babouin pouvait débarquer à tout moment et rafler ce précieux aliment. Ce court passage du livre milite pour que nous développions aujourd’hui un rapport différent avec les aliments. Quelque soit la réponse, « oui je le mange » ou bien  » non je ne le mange pas« , il est crucial de créer un temps de pause, qui devient un espace de liberté où l’on va juste s’interroger : « Pourquoi le mangerai-je ? »

Quelques 300 pages plus loin, Yuval parle du bouddhisme et dans cette vidéo, il aborde vers 38 mn sa pratique quotidienne de Vipassana et comment elle s’inscrit dans sa propre vie. https://www.youtube.com/watch?v=94WXoR1LYXM


 

feve alimentation pleine conscience.jpg

Pour célébrer le soleil vainqueur de la nuit, nous avons partagé la galette, et j’ai trouvé la fève dans ma part. Mais qui est donc ce personnage féminin ?  Un sac à la main, pour une fois sans enfant dans les bras ! Une béguine ? Peu probable avec ces couleurs. Ma curiosité est piquée, toute info est la bienvenue.


 

1540-1Les programmes Mindful Eating – Conscious Living 2018 commencent cette semaine; j’accompagnerai 3 groupes de janvier à juin sur 8 séances et une journée de pleine conscience. Je sens en moi un profond plaisir qui se manifeste par un sentiment doux et joyeux à l’idée de rencontrer les nouveaux participants et de cheminer avec eux. (en écrivant ces quelques lignes, je me rends compte que j’ai le sourire aux lèvres).

La pleine conscience fera son travail presque silencieux,  de séance en séance 😉


geraldine desindes mindful eating me cl

Bienvenu aux nouveaux abonnés à cette news letter ❤    et  Très belle semaine à toutes et tous.

 


News d’un bel Automne, Alimentation et Pleine Conscience,

News-letter dans laquelle j’aborde l’alimentation et la Pleine Conscience à travers les délicieuses rencontres et savoureux partages que m’offre la vie jour après jour, instant après instant.

Parce que tout est lié et que nous sommes des êtres complexes qui ont besoin de nourrir nos corps en action, nos esprits curieux et nos cœurs tendres, regardons ensemble tout autour de nous, ce qui nous aide à prendre mieux soin de nous et de notre unique planète.

Et bienvenue aux nombreux nouveaux inscrits à cette news-letter ❤

Formations Mindful Eating pour professionnels :

Merci à l’équipe pluridisciplinaire du Domaine Thermal Mondorf au Luxembourg http://www.mondorf.lu/ pour votre accueil et votre participation enthousiaste lors de la formation que j’ai eu la joie d’animer.

hotel-mondorf-parc-mondorf-les-bains-bien etre-soin du corps-mindfulness-010

Un mot rapide sur ce lieu où se côtoient à la fois des programmes de rééducation fonctionnelle, d’accompagnement aux changements alimentaires et un espace bien-être avec une dizaine de saunas; jolis petits chalets en bois autour d’un bassin extérieur où l’eau naturellement gazeuse et très riche en éléments est chauffée à 36°.

RonRon, oui j’en ronronne encore !

Le clou de ce concentré de bien-être : Être naturellement nue sur sa serviette dans le sauna puis sous la douche glacée. Sans aucun regard qui met mal à l’aise, dans un respect mutuel palpable. Quelle folie en France de transpirer dans nos maillots synthétiques !

Le salon Be Happy !

Si tenir un stand, (heureusement, avec un groupe de copines) est épuisant, ce salon aura aussi été l’occasion d’expliquer en détail ce qu’est ma démarche et en quoi consiste le programme Mindful eating, Conscious Living.

cuisine bienveillance

Au hasard de mes conversations, j’ai aussi découvert le travail de Valérie Duvauchelle, ma curiosité est piquée. Je sens que j’irai faire un tour vers ses cuisines et ce dojo  https://www.lacuisinedelabienveillance.org/

 

Les conférences aussi étaient très singulières.  Thierry Marx , sa devise pourrait être Beauté, Bonté et Vérité. Un parcours de vie étonnant et un engagement dans la société avec ses écoles dans lesquelles en 12 semaines, son équipe et lui accompagne des jeunes un peu perdus, vers un projet professionnel. http://www.cuisinemodemplois.com/

De sa conférence, si je retiens une chose, ce serait se poser régulièrement la question :thierry marx cuisine conscience

Pourquoi je mange ?

Pour écouter sa conférence inspirante :  notre alimentation est là pour nous restaurerhttps://www.facebook.com/LeSalonBeHappy/

Avec la recette d’un petit bouillon de poireau      Hummmm   (vers 35mn)

 

Une recette de saison ; la soupe de riz.

C’est Emilie, ma jolie belle fille (préférée) aux origines Vietnamienne et bretonne, qui m’a fait découvrir cette préparation, plutôt vietnamienne. Petite, lorsqu’elle était malade ses parents lui préparaient cette soupe digeste et réconfortante.

sr

Cuire 1 volume de riz (blanc ou semi-complet) dans 8 à 10 volumes d’eau avec une pincée de sel. Cuire pendant 1 heure à feu doux. Servi nature, c’est un remède extra pour les ventres maltraités par la gastro ou autres coups de froid. Mais libre à vous de l’agrémenter de légumes,  viandes … pour les jours où tout va bien. Dans ce cas, faites revenir les légumes, qu’ils caramélisent un peu puis ajouter le riz à cuire ou déjà cuit. En fin de cuisson, un peu de sauce soja, quelques graines germées ou grillées, du parmesan …   C’est à la fois un régal, très agréable dans le ventre et sa digestion et en même temps très nourrissant.

Et certains.nes diront, « 1 heure de cuisson ! J’ai plus vite fait de préparer un bol de céréales … »   Auxquels.les je pourrais proposer de cuire le riz le matin pour le réchauffer le soir.

Si nous passons notre temps à attendre de trouver le temps, on peut craindre d’attendre éternellement, il s’agit de créer ce temps, cet espace en nous qui nous donnera ce temps de prendre soin de soi.

Un exemple de recette: http://lgirafes.blogspot.fr/2013/02/la-soupe-de-riz-le-remede-anti-froid.html

 

Une fois le corps nourri, nourrir l’esprit.

Merci à Séverine pour cet extrait du livre « Prendre soin de l’Être » de Jean-Yves Leloup (Docteur en philo, théologie et psychologie, prêtre orthodoxe)

Quelques extraits, comme des amuse-gueules, pour donner envie de lire qui lui est l’article consacré «  Les Thérapeutes d’Alexandrie » ou le livre entier.

« Le thérapeute est un cuisinier.

… La question pour les Thérapeutes peut se résumer en deux mots : « consommer ou communier ? » Il y a une façon de se nourrir qui est communion. On communie à travers les choses du monde, la nourriture, le paysage, avec l’Être qui faprendre soin de l'etreit être les choses. …    La chute est de passer d’un état de communion à un état de consommation» … « Etre malade c’est être à coté de son vrai désir, et la santé c’est être proche de son désir le plus intime, le plus essentiel. …. Qu’est-ce que je désire vraiment ? Qu’est ce que je veux vraiment ? Si l’on peut répondre à cette question l’on ne se porte pas si mal. »

clicker pour lire :  Jean-YvesLeloup-les thérapeute d’Alexandrie

pleine conscience et alimenation-mindfulness-mindful eating-droite

Programmes & Stages  Se Nourrir et Vivre en Pleine Conscience:

Les inscriptions aux programmes Se Nourrir et Vivre en Pleine Conscience qui démarrent en janvier à Paris ont commencé.  Plus d’info clicker ici  –  Stage d’été à Eguilles  (proche d’Aix en Provence)  en préparation du lundi 16 au vendredi 20 juillet.   Et peut être sur Morlaix en Aout du 20 au 24 (n’hésitez pas à vous manifester si vous êtes intéressés)

 

pleine conscience et alimenation-mindfulness-mindfulness-gauche

 

En espérant que vous aurez goûté le plaisir d’une lecture à la fois nourrissante et détendante.

GG 2017 rond

Géraldine

 

Prenons soin de nous

 

Merci à Katia en photo de couverture et à la maison Le Noble pour vos beaux légumes
mindful eating


En ce samedi de synchronicité

Très heureuse de partager l’article de Vicky Chahine paru dans le monde.fr   » Faites mâcher vos méninges, manger en pleine conscience », qui parle de mon travail, du livre de Jan Chozen Bay qui est à l’origine du programme  « Mindful Eating, Conscious Living »que j’anime, de Petit Bambou pour lequel j’ai écrit 2 séries de méditations sur l’alimentation et du centre Qee où je fait un atelier demain dimanche à 18h, sur le Stress, l’alimentation et la Pleine Conscience. (inscription par mail    g.desindes@gmail.com )

Pour lire l’article paru dans Le Monde :     lemonde.fr-30sept17

Délicieux Week end à toutes et tous   😉

le monde

 

 

mindful eating pleine conscience alimentation


Save the Date – Jan Chozen Bay & Char Wilkins in Paris ! Et autres nouvelles

DSC_0149

Jan chozen Bay & Char Wilkins  viennent à Paris, invitées par L’Association pour le Développement de la Mindfulness (ADM) pour une soirée-atelier sur le thème de « Manger en Pleine Conscience : Redécouvrir la santé et le bonheur avec l’alimentation »  le Vendredi 17 Novembre à Paris  (les infos pratiques arrivent bientôt)

Jan est Médecin et moniale Zen, Char instructrice du programme MBSR depuis de longues années et spécialiste des troubles du comportement alimentaire. Elle ont adapté le programme MBSR au stress alimentaire pour créer le programme Mindful Eating, Conscious Living (MECL) que j’ai la joie d’instruire, avec toute la douceur, la rigueur et la créativité que ces deux femmes extraordinaires m’inspirent.

Le lendemain, une rencontre réservée aux instructeurs du programme MECL est entrain de s’organiser, plus d’info très très vite. Save the date too  😉


Rentrer dans l’automne et faire descendre notre sève de vie dans les racines de nos profondeurs.

Le dernier podcast d’Isabelle Padovani : « 3 pratiques pour une rentrée réussie » m’a bien plu ce matin et je ne peux que recommander d’écouter ces 20 mn pleines d’énergie. Et cela m’inspire d’adapter une des pratiques proposées,  à  l’alimentation.

Comment vivre au mieux les journées qui décroissent, les fruits juteux de panier biol’été qui disparaissent des étalages, la température qui descend, et le temps des vacances qui s’achève ?  …  Il faut célébrer, célébrer les bons moments que nous avons eu lors de la saison d’été.  Saison d’abondance, fruits et légumes frais gorgés d’énergie, repas pendant les vacances où le temps s’écoule doucement, joyeuse cuisine pleine d’amis ou de la famille, tablées enchantées  ….  Et tout change …  les vraies tomates vont bientôt disparaitre de nos étalages …  profitons des figues, du raisin ….  et célébrons.

Je vous invite ainsi à vous installer le plus confortablement possible, dans un endroit où vous ne devriez pas être dérangé. De prendre quelques larges respirations avec le ventre pour vous apporter un peu de détente, puis de laisser la respiration adopter son propre rythme …  et de diriger votre attention vers les points de contact de votre corps…  Vos pieds, vos fessiers, vos mains …  en prenant votre temps … puis de diriger pendant quelques minutes votre attention vers la respiration,  sans rien faire,  juste être présent à votre respiration, moment après moment.

Vous souvenez-vous d’un moment dans cet été où vous avez particulièrement pris soin de vous grâce à l’alimentation !   Laissez un souvenir ainsi remonter à votre mémoire. Remémorez le en détail; où étiez-vous ?  Comment était le décor ? Qui était présent ? Que s’est-il passé ?   Plongez complètement dans ce souvenir agréable.  Que ressentez-vous en vous remémorant ce moment ?  Où est ce que cela se passe dans votre corps ? Célébrez ce moment !

meditation 2

Puis tachez de vous souvenir d’un moment où quelqu’un à pris soin de vous avec la nourriture? Un plat préparé par un/une ami(e) que vous avez particulièrement apprécié, un gâteau pour votre anniversaire….  Avec la même curiosité et la même attention re-visitez ce moment et ressentez à nouveau les sensations corporelles que cela peut vous procurer maintenant. Et célébrez ce moment !   Vous pouvez continuer cette douce pratique qui nourrit le coeur en vous remémorant un moment où c’est vous qui avez apporté du soin aux autres avec l’alimentation. Et enfin pour terminer, je vous invite à célébrez de la même manière un moment de cet été où la Vie vous a fait un cadeau en lien avec votre alimentation.

Belle pratique


Le stage de septembre à la Thalasso de Concarneau s’est achevé hier. Encore une semaine riche d’explorations.  J’y retourne le mois prochain pour une nouvelle semaine avec un programme Mindful Eating et un programme pour faire du stress un allié pour la Vie !

(il reste quelques places)

Plage méditation.jpg


Pour terminer, petite histoire personnelle

 Oups ! le choc des mots !

monop.jpg

Il est 3h du mat, je fais une petite insomnie.

Pas très fraiche, je prends une infusion et mes yeux tombent sur le sac de course que je traine depuis quelques semaines …

« Votre vie n’a jamais été aussi bien remplie »

Oups, je manque de m’étouffer avec ma camomille.

Heureusement la chanson d’Alain Souchon me vient immédiatement à l’esprit.

Ouff, je me détends

Foule sentimentale, Faut voir comme on nous parle …   


« Oh la la la vie en rose
Le rose qu’on nous propose
D’avoir les quantités des choses
Qui donnent envie d’autre chose
Aïe, on nous fait croire
Que le bonheur c’est d’avoir
De l’avoir plein nos armoires
Dérisions de nous dérisoires car

Foule sentimentale
On a soif d’idéal
Attirée par les étoiles, les voiles
Que des choses pas commerciales
Foule sentimentale
Il faut voir comme on nous parle
Comme on nous parle

Il se dégage
De ces cartons d’emballage
Des gens lavés, hors d’usage
Et tristes et sans aucun avantage
On nous inflige
Des désirs qui nous affligent
On nous prend faut pas déconner dès qu’on est né
Pour des cons alors qu’on est
Des

Foules sentimentales
Avec soif d’idéal
Attirées par les étoiles, les voiles
Que des choses pas commerciales
Foule sentimentale
Il faut voir comme on nous parle
Comme on nous parle

On nous Claudia Schieffer
On nous Paul-Loup Sulitzer
Oh le mal qu’on peut nous faire
Et qui ravagea la moukère
Du ciel dévale
Un désir qui nous emballe
Pour demain nos enfants pâles
Un mieux, un rêve, un cheval

Foule sentimentale
On a soif d’idéal
Attirée par les étoiles, les voiles
Que des choses pas commerciales
Foule sentimentale
Il faut voir comme on nous parle
Comme on nous parle »

A bientôt, savourons, célébrons, ne lâchons pas ça !

IMG_1270

Géraldine ❤

 


Le programme Mindful Eating à Eguilles, c’est fini … pour cette fois-ci.

Pendant 5 jours chaque membre du groupe s’est approché, un peu plus près, de ses sensations et de ses émotions en lien avec son alimentation. Nous avons crée les occasions de découvrir en soi de nouvelles ressources et d’envies ignorées.

amour inconditionel

Nous avons aussi pratiqué différentes méditations créant cette unité entre le corps, l’esprit et le coeur.  Et que dire de nos repas ? Si c’était l’occasion de poursuivre nos explorations, nous avons aussi partager beaucoup d’amour et ressenti beaucoup de gratitude pour ces moments, et pour la Vie.

Françoise, Corine, Wilhem, Eve, Eric, Isabelle, Séverine, Virginie, Clarisse, Lucile, Cécile et Delphine, un grand MERCI pour votre confiance et vos partages qui ont fait de ce stage une expérience riche en enseignements et forte en expériences, tout en cultivant la douceur et la tendresse.

 

Merci à Delphine de Préville pour son accueil à l‘Institut de Psychologie Contemplative et sa proposition de programmer un nouveau stage de Mindful Eating.

 

IMG_1814Avant de rentrer, petit crochet à Roaix (84) chez Patrice. Moments de repos dans un cadre de nature absolument magnifique. Patrice ne cuisine pas, il joue ( à merveille) avec les saveurs, préparant avec amour et joie, des produits de qualité trouvés sur le marché de Vaison-La-Romaine, ou dans son généreux potager.DSC_0130 copy

A midi, il nous a carrément épaté avec deux pizzas, l’une garnie aux champignons et gorgonzola et l’autre avec un mélange tomates et herbes du jardin. Mais la surprise se trouve dans la confection de la pâte, qui n’est autre que le mélange d’un choux fleur cuit au four, de fromage râpé et d’un oeuf !  Surprise assurée.  Recette inspirée par MikeTriathlon , sur son site  The Iron You .

A vous de jouer !

 

 

Savoureuse journée à tous et toutes.   Géraldine