Bien-être-à-Table

Pleine Conscience & Alimentation – Mindful Eating


Nouvelle Année, Alimentation et Pleine Conscience

mindful eatinOn s’est régalé, congratulé et souhaité la santé, l’amour, des sous … et pour soi-même, qu’est ce qu’on s’est souhaité ?

Avant de poursuivre cette lecture, c’est peut être maintenant l’occasion de prendre 1mn, pour vous demander « Qu’est ce que je souhaite voir émerger dans les prochains 365 jours ? »

Développer un peu plus ma patience m’est apparu presque comme une évidence … même si la plupart du temps, je réfute avec force toute remarque dans ce sens!

La patience …  le patient …  être passif …  la passion …  tous ces mots qui ont la même origine me laissent songeuse …

Mais hier, j’étais bien obligée de la regarder en face cette impatience, ce refus d’endurer. mindful-eating-vegetalElle était là, plantée, fermement coincée … ma tronçonneuse dans une branche de chêne. N’ayant pas pris le temps de débiter les petites branches, ni de préparer minutieusement les entailles nécessaires … (et blablabla) … la lame s’est bloquée au milieu du tronc … J’ai insisté, prenant le risque de tordre mon précieux outils que tout arrière-grand parent aurait vénéré ; c’est d’ailleurs cette pensée surprenante qui m’a arrêtée et calmée. Après la phase de lutte, vint le découragement, voire l’apitoiement, et enfin le lâcher prise qui permit à mon pauvre cerveau d’aborder cette situation avec des idées ingénieuses, presque amusantes, pour me sortir de là.

Et comment ça se passe l’impatience avec la nourriture ? Qu’est ce que je refuse et qui fait, par exemple que je grignote en attendant que tout le monde vienne à table? 

Qu’est ce que l’on refuse d’endurer ? 

 

La Patience et Manger en Pleine Conscience

manger-pleine-conscience-fougereNombreux participants du programme font le vœux de manger  lentement, avec plus de patience. Déjà, observons que le rythme est tout relatif et subjectif, il s’agit plutôt de manger un peu plus lentement que lorsque que l’on mange sans y prêter d’attention. Au lieu de s’imposer de nouvelles contraintes, objectifs, défis ou fourchette vibrante,  je préfère proposer d’observer avec curiosité cette impatience avec la nourriture.

Peut-on y déceler ces mêmes phases : agitation, abattement et lâcher prise? Un peu comme si une part en nous, celle du jeune enfant tyran, se réveillait soudainement, trépignait, geignait, pleurait et se calmait ? Quelle est cette facette  de notre personnalité que l’on pourrait, sans aucun jugement de valeur de ma part, qualifier d’immature ?

« La patience est amère, mais ses fruits sont doux. »   Aristote ou Jean-Jacques Rousseau

Dans quel autre pan de ma vie, cet enfant terrible se fait aussi entendre ? Puis-je le débusquer dans ma relation amoureuse?  Entre l’amour qui dévore (l’autre), et cet amour qui croit de lui-même en moi ?  Relations alimentaires et relations amoureuses, prochaine news-letter ?

meditation-pleoine-conscience-marche-plage


1540-1

Et justement, « Qui J’aime quand J’aime », écrit par Catherine Bensaid et Jean-Yves Leloup  « Un homme et une femme, dont les discours se rejoignent, s’éloignent, se complètent, s’enrichissent et finissent par constituer un kaléidoscope, souvent savant mais toujours limpide et humain. »  

 

« Le bonheur commence quand on ne demande pas à l’autre de nous rendre heureux. … On ne peut attendre l’infini d’un être fini. Cette paix que l’on espère tant trouver par l’autre, avec l’autre, une paix du coeur qui nous comble au delà de toute rencontre, et qui, au lieu d’en être l’aboutissement, la précède, ne pouvons-nous la chercher en nous-même? Au lieu d’attendre d’un pauvre être humain avec toutes ses limites, de nous réconcilier à jamais avec nous même, avec la vie, avec l’absolu, et nous enfermer alors dans un manque tout aussi infini que l’est notre demande, ne pourrions-nous déjà accepter le relatif en nous pour l’accueillir en l’autre et mieux se connaître avant de co-naître ensemble? « 

Comme un jeu,  pouvez-vous faire des liens avec la nourriture.  😉  à vous de voir,


Prochain Stage d’été : Manger et Vivre en Pleine Conscience

Ce sera à Morlaix, du lundi 5 au Vendredi 9 Août (sans hébergement) de 10 à 17h. IMG_1589

5 journées de pratique, entre méditations de Pleine Conscience guidées, mouvements doux et prise de conscience corporelle, partages bienveillants, informations en lien avec les découvertes des neurosciences et explorations de nos habitudes alimentaires grâce à des exercices spécifiques.

Ce stage est largement inspiré des programmes de pleine conscience dédié au comportement alimentaire (ME-CL: Mindful Eating Concious Living et MB EAT:  Mindfulness Based Eating Awareness Training).

Tarif: 450€ – Renseignements et inscription : g.desindes@gmail.com

(si vous rencontrez des difficultés financières et que ce stage vous appelle fortement parlons-en, ensemble nous trouverons une solution.)

 

dav

 

 

 

 

 


On n’a pas encore fêter Noël, … en Pleine Conscience

On n’a pas encore passé Noël qu’on entend déjà parler de Detox et qu’il y a déjà des galettes des rois dans les boulangeries !  Quelle ironie.

Trop manger en cette période de sur-sollicitation est une inquiétude légitime et la tentation de mettre en place des stratégies de régulation avant, pendant et après les repas est parfois grande …méditation

Observons ; qu’est-ce qui a vraiment marché les années précédentes ? Est-ce que se mettre à la diète 3 jours avant a été pertinent ? Que ce soit pendant les repas de fêtes ou les autres jours, décider à l’avance de ce que je vais manger et de combien je vais manger a-t-il été une bonne manière de prendre soin de moi ? Prendre forcément un petit-dej le lendemain de fête même si je n’en ai pas envie est-il à remettre en question ?

Quel est mon vrai besoin ? « Corps, de quoi as-tu vraiment envie ?etoile-noel-manger-en-pleine-conscience

Observons aussi comment la frustration nait de la distance qui existe entre nos intentions et la réalité. N’est-il pas plus efficient de prendre des décisions instant après instant, de s’interroger régulièrement afin de développer un vrai dialogue avec soi, une intimité douce, flexible et curieuse?

Aujourd’hui, je sens que Je mangerai de la galette quand j’aurai envie de célébrer le retour des jours qui s’allongent, célébrer ainsi ce moment est important pour moi. Et je ferai une pause alimentaire, une Detox, une mono-Diet ou un bouillon …. quand mon corps me le demandera….

Mais le besoin profond que je ressens là maintenant, c’est une « cyber detox » et de me mettre en « PAUSE ». Le radiateur du bureau est coupé, l’ordi rangé et le téléphone au minimum pour une semaine.


Jean-Yves Leloup nous invite à réfléchir à Noël, à mon sens, au delà  de tout dogme religieux:

jean-yves-leloup-un-art-de-l'attention-meditation

«Où commence le ciel, où finit la terre dans le regard d’enfants ?

Noël, est-ce la fête de la dinde ou de l’incarnation ?

Des sapins multicolores ou de l’étable nue ?

Faut-il célébrer la fête par le vide ou par le cotillon ?

 

S’interroger ainsi, c’est de nouveau se prendre aux pièges des dualismes et des culpabilisations, alors que Noël est la fête « non duelle » par excellence …

Dieu n’est plus à chercher au-delà des astres. Dieu est au cœur de l’homme ; Dieu est sur la paille … Dieu sur la paille ? Comment en est-il arrivé là ?

 

Pour trouver la grande cause d’aussi grands effets, comme dans les romans, il faut chercher la femme… « Toutes les questions spirituelles, éternelles et charnelles gravitent autour d’un point central auquel je ne cesse de penser et qui est la clé de toute ma religion : ce point c’est Marie », disait Charles Peguy

Le fini et l’infini, le créé et l’incréé, la forme et le sans-forme ne peuvent plus être séparés. Cela ne s’est pas passé « autrefois », l’incarnation continue … Quelque chose en nous, de bon, d’innocent, d’immaculé, continue de dire « oui » à l’incompréhensible Amour …

blague-pleine-conscience


Agenda

Les inscriptions au prochain Programme Mindful Eating, Conscious Living  à Paris les mercredi de 19 à 21H30 ont démarré. (23 janvier- 13 Février – 20 Février -13 Mars – 20 Mars – 03 Avril – 24 Avril – 12 Juin)

Prochaine journée : Alimentation et Pleine Conscience ( réservés aux personnes ayant déjà fait un cycle MECL, MBEAT, MBSR ou MBCT) Samedi 6 avril à Neuilly sur seine

Joyeuses Fêtes                     soleil levant-meditation-pleine-conscience


Faim de dopamine ou « Apprécier, comme une pratique d’investigation  » selon Jan Chozen Bays, Maître Zen

Faim de dopamine  ou  « Apprécier, comme une pratique d’investigation  » selon Jan Chozen Bays, Maître Zen

41hk+iip9aL._SY355_

Bonheur ou Plaisir ?

Dans la liste des expériences que nous allons laisser s’épanouir en nous, l’inconfort est rarement cité et la tentation de s’étourdir sera souvent la première proposition faite par le truc que nous avons là haut entre les deux oreilles. Au programme : travail à haute dose, sexe, drogue et rock’ Roll, shopping viral , cybergame noctambule, jeux de séduction, alcool à haut débits, sport de titans,  nourriture sans faim ni fin et  …

Ces « sur-activités » feront le holdup de notre attention, nous détournant pour un temps de l’inconfort, avec leur liste d‘effets secondaires en bas de page en tout petits caractères et aucune garantie que le même inconfort ne reviendra pas, encore plus fort.

Mais qu’y a-t-il (entre autres) derrière ces stratégies « pourries » ?

Appelée aussi l’hormone du plaisir, la Dopamine joue un rôle important dans le circuit de récompense, dont le rôle est de nous inciter à reproduire des comportements qui nous ont procuré du plaisir : j’ai faim c’est désagréable, je mange, cela m’apporte de la satisfaction, je me détend et ça produit de la dopamine :  magnifique cercle vertueux. Mais ce cercle devient vicieux si l’on s’en sert systématiquement pour se stimuler et s’éloigner de nos pensées, de nos émotions et de nos sensations corporelles difficiles  telles que les tensions musculaires du dos, du cou ou des mâchoires, l’oppression de la poitrine, les crampes dans le ventre et autres douloureux reflets de notre stress.

amelie-poulain-jeunet-cine-balade

le bonheur de s’oublier

Loin de faire l’apologie de la souffrance ou bien de prôner les vertus du caillou que l’on se met soi-même dans la chaussure, observons comment moins on tolère l’inconfort, moins on est apte à le tolérer, car on y est moins entrainé. C’est comme devenir allergique à l’inconfort, autant dire allergique à la Vie, avec ses couleuvres à avaler et autres tartines de KK, parfois en version maxi.

Et s’il y avait un risque à devenir accro aux shoots de dopamine ?

Indispensable pour notre mise en action ou la réalisation de nos projets, la dopamine semble parfois être l’arbre qui cache la montagne du bonheur.

S’il n’y a pas a opposer Plaisir et Bonheur, c’est un subtil équilibre à trouver, un boulot de funambule à temps plein, avec dans l’équation une grande inconnue : les aléas de la vie.

Il me semble que deux pistes s’offrent à nous,  Accueillir l’inconfort, vaste sujet …  et développer la gratitude.

Jan Chozen Bays, Maître Zen, dans sa grande sagesse nous propose de développer  la pratique du » remerciement », magnifique pratique informelle de pleine conscience qu’elle propose parmi 52 cartes de pratique qu’elle a crées.  Merci Jan du fond du cœur.

 

jan chosen bays mindful eating manger en pleine conscience meditation

 

« Apprécier
Arrêtez-vous tout au long de la journée et consciemment identifier ce que vous êtes capable d’apprécier dans le moment. Cela pourrait être quelque chose à propos de vous-même, d’une autre personne, de votre environnement ou de ce que votre corps ressent. Ceci est une enquête. Soyez curieux, en vous demandant: «Y a-t-il quelque chose que je puisse apprécier en ce moment? »

La pratique du remerciement est une enquête. Pouvons-nous trouver quelque chose, n’importe où, en ce moment, qui est une cause d’appréciation? Cette pratique nous aide à cultiver la joie. Le terme bouddhiste pour la joie est mudita. C’est plus que le fait d’apprécier qui nous fait nous sentir bien. Cela inclue la sensation que nous ressentons en relation avec la joie et la bonne fortune des autres. La qualité de la joie n’est pas difficile à sentir quand les autres sont ceux que nous aimons. Par exemple, nous pouvons facilement partager le bonheur de notre enfant pour un nouveau jouet. Que se passe-t-il, quand quelqu’un que nous n’aimons pas ou que nous jalousons reçoit quelque chose que nous voulons pour nous-mêmes, comme une acclamation publique ou un prix? Pouvons-nous ressentir de la joie dans leur joie? ce n’est pas si facile.

Maezumi Roshi meditation

 

Maezumi Roshi nous a toujours recommandé «Appréciez votre vie! »  (Il voulait dire à la fois notre vie quotidienne et notre Grande Vie, qui ne sont pas séparées.)  »      

Texte de Jan Chozen Bays  extrait de « Mindfulness on the Go cards »

 


Je-mange-et-je-suis-bien

un chouette livre,     (cad pleine de sagesse)

Pour continuer à explorer notre relation avec la nourriture, avec douceur et loin de la restriction, un livre de Florence Pujol, avec des exercices concrets, des pratiques de pleine conscience, et des explications très claires sur nos fonctionnements.

 


Petit exercice très chouette aussi :

Listez dans 2 colonnes vos qualités et  vos habiletés

Puis entourez d’une couleur celles qui vous semblent être présentes dans votre vie depuis toujours, et celles que vous avez acquises au fur et à mesure de vos expériences heureuses ou difficiles.

En regardant la proportion de chaque colonne, que pouvez-vous vous en dire ?

Merci Jacques Fradin  pour cet exercice,( et les autres)


Programme ME-CL

Mindful eating, un art de vivre au quotidien

Prochain programme à Paris :

 les mercredi soir à 19h,

lieu :  » L’institut de la main du coeur » – 91 rue de charenton – 75012 Paris

0 logo bol+ soleil.jpg

Séance de présentation  :  Mercredi 3 octobre   (10€, ouvert à tous et

gratuite pour les inscrits au programme)
Programme MECL des 8 séances :  mercredis 10 & 24 Octobre – les 7 / 14 / 21 / 28 Novembre – 5 & 12 Décembre
La journée de Pleine conscience dimanche 25 Novembre à Neuilly 92


enfant ballon-1

Le bonheur

Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite. Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite. Il va filer.

Si tu veux le rattraper, cours-y vite, cours-y vite. Si tu veux le rattraper, cours-y vite. Il va filer.

Dans l’ache et le serpolet, cours-y vite, cours-y vite, dans l’ache et le serpolet, cours-y vite. Il va filer.

Sur les cornes du bélier, cours-y vite, cours-y vite, sur les cornes du bélier, cours-y vite. Il va filer.

Sur le flot du sourcelet, cours-y vite, cours-y vite, sur le flot du sourcelet, cours-y vite. Il va filer.

De pommier en cerisier, cours-y vite, cours-y vite, de pommier en cerisier, cours-y vite. Il va filer.

Saute par-dessus la haie, cours-y vite, cours-y vite. Saute par-dessus la haie, cours-y vite ! Il a filé !

Paul FORT  (1872 – 1963)


meditation pelien conscience mindful eating gr34

Sur le GR34, pensée vers celles & ceux qui cheminent

mindful eating


En ce samedi de synchronicité

Très heureuse de partager l’article de Vicky Chahine paru dans le monde.fr   » Faites mâcher vos méninges, manger en pleine conscience », qui parle de mon travail, du livre de Jan Chozen Bay qui est à l’origine du programme  « Mindful Eating, Conscious Living »que j’anime, de Petit Bambou pour lequel j’ai écrit 2 séries de méditations sur l’alimentation et du centre Qee où je fait un atelier demain dimanche à 18h, sur le Stress, l’alimentation et la Pleine Conscience. (inscription par mail    g.desindes@gmail.com )

Pour lire l’article paru dans Le Monde :     lemonde.fr-30sept17

Délicieux Week end à toutes et tous   😉

le monde

 

 

mindful eating pleine conscience alimentation


Save the Date – Jan Chozen Bay & Char Wilkins in Paris ! Et autres nouvelles

DSC_0149

Jan chozen Bay & Char Wilkins  viennent à Paris, invitées par L’Association pour le Développement de la Mindfulness (ADM) pour une soirée-atelier sur le thème de « Manger en Pleine Conscience : Redécouvrir la santé et le bonheur avec l’alimentation »  le Vendredi 17 Novembre à Paris  (les infos pratiques arrivent bientôt)

Jan est Médecin et moniale Zen, Char instructrice du programme MBSR depuis de longues années et spécialiste des troubles du comportement alimentaire. Elle ont adapté le programme MBSR au stress alimentaire pour créer le programme Mindful Eating, Conscious Living (MECL) que j’ai la joie d’instruire, avec toute la douceur, la rigueur et la créativité que ces deux femmes extraordinaires m’inspirent.

Le lendemain, une rencontre réservée aux instructeurs du programme MECL est entrain de s’organiser, plus d’info très très vite. Save the date too  😉


Rentrer dans l’automne et faire descendre notre sève de vie dans les racines de nos profondeurs.

Le dernier podcast d’Isabelle Padovani : « 3 pratiques pour une rentrée réussie » m’a bien plu ce matin et je ne peux que recommander d’écouter ces 20 mn pleines d’énergie. Et cela m’inspire d’adapter une des pratiques proposées,  à  l’alimentation.

Comment vivre au mieux les journées qui décroissent, les fruits juteux de panier biol’été qui disparaissent des étalages, la température qui descend, et le temps des vacances qui s’achève ?  …  Il faut célébrer, célébrer les bons moments que nous avons eu lors de la saison d’été.  Saison d’abondance, fruits et légumes frais gorgés d’énergie, repas pendant les vacances où le temps s’écoule doucement, joyeuse cuisine pleine d’amis ou de la famille, tablées enchantées  ….  Et tout change …  les vraies tomates vont bientôt disparaitre de nos étalages …  profitons des figues, du raisin ….  et célébrons.

Je vous invite ainsi à vous installer le plus confortablement possible, dans un endroit où vous ne devriez pas être dérangé. De prendre quelques larges respirations avec le ventre pour vous apporter un peu de détente, puis de laisser la respiration adopter son propre rythme …  et de diriger votre attention vers les points de contact de votre corps…  Vos pieds, vos fessiers, vos mains …  en prenant votre temps … puis de diriger pendant quelques minutes votre attention vers la respiration,  sans rien faire,  juste être présent à votre respiration, moment après moment.

Vous souvenez-vous d’un moment dans cet été où vous avez particulièrement pris soin de vous grâce à l’alimentation !   Laissez un souvenir ainsi remonter à votre mémoire. Remémorez le en détail; où étiez-vous ?  Comment était le décor ? Qui était présent ? Que s’est-il passé ?   Plongez complètement dans ce souvenir agréable.  Que ressentez-vous en vous remémorant ce moment ?  Où est ce que cela se passe dans votre corps ? Célébrez ce moment !

meditation 2

Puis tachez de vous souvenir d’un moment où quelqu’un à pris soin de vous avec la nourriture? Un plat préparé par un/une ami(e) que vous avez particulièrement apprécié, un gâteau pour votre anniversaire….  Avec la même curiosité et la même attention re-visitez ce moment et ressentez à nouveau les sensations corporelles que cela peut vous procurer maintenant. Et célébrez ce moment !   Vous pouvez continuer cette douce pratique qui nourrit le coeur en vous remémorant un moment où c’est vous qui avez apporté du soin aux autres avec l’alimentation. Et enfin pour terminer, je vous invite à célébrez de la même manière un moment de cet été où la Vie vous a fait un cadeau en lien avec votre alimentation.

Belle pratique


Le stage de septembre à la Thalasso de Concarneau s’est achevé hier. Encore une semaine riche d’explorations.  J’y retourne le mois prochain pour une nouvelle semaine avec un programme Mindful Eating et un programme pour faire du stress un allié pour la Vie !

(il reste quelques places)

Plage méditation.jpg


Pour terminer, petite histoire personnelle

 Oups ! le choc des mots !

monop.jpg

Il est 3h du mat, je fais une petite insomnie.

Pas très fraiche, je prends une infusion et mes yeux tombent sur le sac de course que je traine depuis quelques semaines …

« Votre vie n’a jamais été aussi bien remplie »

Oups, je manque de m’étouffer avec ma camomille.

Heureusement la chanson d’Alain Souchon me vient immédiatement à l’esprit.

Ouff, je me détends

Foule sentimentale, Faut voir comme on nous parle …   


« Oh la la la vie en rose
Le rose qu’on nous propose
D’avoir les quantités des choses
Qui donnent envie d’autre chose
Aïe, on nous fait croire
Que le bonheur c’est d’avoir
De l’avoir plein nos armoires
Dérisions de nous dérisoires car

Foule sentimentale
On a soif d’idéal
Attirée par les étoiles, les voiles
Que des choses pas commerciales
Foule sentimentale
Il faut voir comme on nous parle
Comme on nous parle

Il se dégage
De ces cartons d’emballage
Des gens lavés, hors d’usage
Et tristes et sans aucun avantage
On nous inflige
Des désirs qui nous affligent
On nous prend faut pas déconner dès qu’on est né
Pour des cons alors qu’on est
Des

Foules sentimentales
Avec soif d’idéal
Attirées par les étoiles, les voiles
Que des choses pas commerciales
Foule sentimentale
Il faut voir comme on nous parle
Comme on nous parle

On nous Claudia Schieffer
On nous Paul-Loup Sulitzer
Oh le mal qu’on peut nous faire
Et qui ravagea la moukère
Du ciel dévale
Un désir qui nous emballe
Pour demain nos enfants pâles
Un mieux, un rêve, un cheval

Foule sentimentale
On a soif d’idéal
Attirée par les étoiles, les voiles
Que des choses pas commerciales
Foule sentimentale
Il faut voir comme on nous parle
Comme on nous parle »

A bientôt, savourons, célébrons, ne lâchons pas ça !

IMG_1270

Géraldine ❤

 


Le programme Mindful Eating à Eguilles, c’est fini … pour cette fois-ci.

Pendant 5 jours chaque membre du groupe s’est approché, un peu plus près, de ses sensations et de ses émotions en lien avec son alimentation. Nous avons crée les occasions de découvrir en soi de nouvelles ressources et d’envies ignorées.

amour inconditionel

Nous avons aussi pratiqué différentes méditations créant cette unité entre le corps, l’esprit et le coeur.  Et que dire de nos repas ? Si c’était l’occasion de poursuivre nos explorations, nous avons aussi partager beaucoup d’amour et ressenti beaucoup de gratitude pour ces moments, et pour la Vie.

Françoise, Corine, Wilhem, Eve, Eric, Isabelle, Séverine, Virginie, Clarisse, Lucile, Cécile et Delphine, un grand MERCI pour votre confiance et vos partages qui ont fait de ce stage une expérience riche en enseignements et forte en expériences, tout en cultivant la douceur et la tendresse.

 

Merci à Delphine de Préville pour son accueil à l‘Institut de Psychologie Contemplative et sa proposition de programmer un nouveau stage de Mindful Eating.

 

IMG_1814Avant de rentrer, petit crochet à Roaix (84) chez Patrice. Moments de repos dans un cadre de nature absolument magnifique. Patrice ne cuisine pas, il joue ( à merveille) avec les saveurs, préparant avec amour et joie, des produits de qualité trouvés sur le marché de Vaison-La-Romaine, ou dans son généreux potager.DSC_0130 copy

A midi, il nous a carrément épaté avec deux pizzas, l’une garnie aux champignons et gorgonzola et l’autre avec un mélange tomates et herbes du jardin. Mais la surprise se trouve dans la confection de la pâte, qui n’est autre que le mélange d’un choux fleur cuit au four, de fromage râpé et d’un oeuf !  Surprise assurée.  Recette inspirée par MikeTriathlon , sur son site  The Iron You .

A vous de jouer !

 

 

Savoureuse journée à tous et toutes.   Géraldine


« Ne cherchez pas à être calme, ça ne réglera pas vos problèmes » par Fabrice Midal

« Surtout, ne pas chercher à être calme,  sur une mer calme, les bateaux n’avancent plus . »

Mais alors que faire lorsque l’envie frénétique et irrépressible de nourriture vous

submerge ?  A chacun de faire ses liens avec sa propre expérience.

images

Merci Fabrice Midal pour ce nouveau partage

Pour voir la vidéo,   (après la pub Grrr)