Bien-être-à-Table

Pleine Conscience & Alimentation – Mindful Eating


Faim de dopamine ou « Apprécier, comme une pratique d’investigation  » selon Jan Chozen Bays, Maître Zen

Faim de dopamine  ou  « Apprécier, comme une pratique d’investigation  » selon Jan Chozen Bays, Maître Zen

41hk+iip9aL._SY355_

Bonheur ou Plaisir ?

Dans la liste des expériences que nous allons laisser s’épanouir en nous, l’inconfort est rarement cité et la tentation de s’étourdir sera souvent la première proposition faite par le truc que nous avons là haut entre les deux oreilles. Au programme : travail à haute dose, sexe, drogue et rock’ Roll, shopping viral , cybergame noctambule, jeux de séduction, alcool à haut débits, sport de titans,  nourriture sans faim ni fin et  …

Ces « sur-activités » feront le holdup de notre attention, nous détournant pour un temps de l’inconfort, avec leur liste d‘effets secondaires en bas de page en tout petits caractères et aucune garantie que le même inconfort ne reviendra pas, encore plus fort.

Mais qu’y a-t-il (entre autres) derrière ces stratégies « pourries » ?

Appelée aussi l’hormone du plaisir, la Dopamine joue un rôle important dans le circuit de récompense, dont le rôle est de nous inciter à reproduire des comportements qui nous ont procuré du plaisir : j’ai faim c’est désagréable, je mange, cela m’apporte de la satisfaction, je me détend et ça produit de la dopamine :  magnifique cercle vertueux. Mais ce cercle devient vicieux si l’on s’en sert systématiquement pour se stimuler et s’éloigner de nos pensées, de nos émotions et de nos sensations corporelles difficiles  telles que les tensions musculaires du dos, du cou ou des mâchoires, l’oppression de la poitrine, les crampes dans le ventre et autres douloureux reflets de notre stress.

amelie-poulain-jeunet-cine-balade

le bonheur de s’oublier

Loin de faire l’apologie de la souffrance ou bien de prôner les vertus du caillou que l’on se met soi-même dans la chaussure, observons comment moins on tolère l’inconfort, moins on est apte à le tolérer, car on y est moins entrainé. C’est comme devenir allergique à l’inconfort, autant dire allergique à la Vie, avec ses couleuvres à avaler et autres tartines de KK, parfois en version maxi.

Et s’il y avait un risque à devenir accro aux shoots de dopamine ?

Indispensable pour notre mise en action ou la réalisation de nos projets, la dopamine semble parfois être l’arbre qui cache la montagne du bonheur.

S’il n’y a pas a opposer Plaisir et Bonheur, c’est un subtil équilibre à trouver, un boulot de funambule à temps plein, avec dans l’équation une grande inconnue : les aléas de la vie.

Il me semble que deux pistes s’offrent à nous,  Accueillir l’inconfort, vaste sujet …  et développer la gratitude.

Jan Chozen Bays, Maître Zen, dans sa grande sagesse nous propose de développer  la pratique du » remerciement », magnifique pratique informelle de pleine conscience qu’elle propose parmi 52 cartes de pratique qu’elle a crées.  Merci Jan du fond du cœur.

 

jan chosen bays mindful eating manger en pleine conscience meditation

 

« Apprécier
Arrêtez-vous tout au long de la journée et consciemment identifier ce que vous êtes capable d’apprécier dans le moment. Cela pourrait être quelque chose à propos de vous-même, d’une autre personne, de votre environnement ou de ce que votre corps ressent. Ceci est une enquête. Soyez curieux, en vous demandant: «Y a-t-il quelque chose que je puisse apprécier en ce moment? »

La pratique du remerciement est une enquête. Pouvons-nous trouver quelque chose, n’importe où, en ce moment, qui est une cause d’appréciation? Cette pratique nous aide à cultiver la joie. Le terme bouddhiste pour la joie est mudita. C’est plus que le fait d’apprécier qui nous fait nous sentir bien. Cela inclue la sensation que nous ressentons en relation avec la joie et la bonne fortune des autres. La qualité de la joie n’est pas difficile à sentir quand les autres sont ceux que nous aimons. Par exemple, nous pouvons facilement partager le bonheur de notre enfant pour un nouveau jouet. Que se passe-t-il, quand quelqu’un que nous n’aimons pas ou que nous jalousons reçoit quelque chose que nous voulons pour nous-mêmes, comme une acclamation publique ou un prix? Pouvons-nous ressentir de la joie dans leur joie? ce n’est pas si facile.

Maezumi Roshi meditation

 

Maezumi Roshi nous a toujours recommandé «Appréciez votre vie! »  (Il voulait dire à la fois notre vie quotidienne et notre Grande Vie, qui ne sont pas séparées.)  »      

Texte de Jan Chozen Bays  extrait de « Mindfulness on the Go cards »

 


Je-mange-et-je-suis-bien

un chouette livre,     (cad pleine de sagesse)

Pour continuer à explorer notre relation avec la nourriture, avec douceur et loin de la restriction, un livre de Florence Pujol, avec des exercices concrets, des pratiques de pleine conscience, et des explications très claires sur nos fonctionnements.

 


Petit exercice très chouette aussi :

Listez dans 2 colonnes vos qualités et  vos habiletés

Puis entourez d’une couleur celles qui vous semblent être présentes dans votre vie depuis toujours, et celles que vous avez acquises au fur et à mesure de vos expériences heureuses ou difficiles.

En regardant la proportion de chaque colonne, que pouvez-vous vous en dire ?

Merci Jacques Fradin  pour cet exercice,( et les autres)


Programme ME-CL

Mindful eating, un art de vivre au quotidien

Prochain programme à Paris :

 les mercredi soir à 19h,

lieu :  » L’institut de la main du coeur » – 91 rue de charenton – 75012 Paris

0 logo bol+ soleil.jpg

Séance de présentation  :  Mercredi 3 octobre   (10€, ouvert à tous et

gratuite pour les inscrits au programme)
Programme MECL des 8 séances :  mercredis 10 & 24 Octobre – les 7 / 14 / 21 / 28 Novembre – 5 & 12 Décembre
La journée de Pleine conscience dimanche 25 Novembre à Neuilly 92


enfant ballon-1

Le bonheur

Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite. Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite. Il va filer.

Si tu veux le rattraper, cours-y vite, cours-y vite. Si tu veux le rattraper, cours-y vite. Il va filer.

Dans l’ache et le serpolet, cours-y vite, cours-y vite, dans l’ache et le serpolet, cours-y vite. Il va filer.

Sur les cornes du bélier, cours-y vite, cours-y vite, sur les cornes du bélier, cours-y vite. Il va filer.

Sur le flot du sourcelet, cours-y vite, cours-y vite, sur le flot du sourcelet, cours-y vite. Il va filer.

De pommier en cerisier, cours-y vite, cours-y vite, de pommier en cerisier, cours-y vite. Il va filer.

Saute par-dessus la haie, cours-y vite, cours-y vite. Saute par-dessus la haie, cours-y vite ! Il a filé !

Paul FORT  (1872 – 1963)


meditation pelien conscience mindful eating gr34

Sur le GR34, pensée vers celles & ceux qui cheminent

mindful eating


En ce samedi de synchronicité

Très heureuse de partager l’article de Vicky Chahine paru dans le monde.fr   » Faites mâcher vos méninges, manger en pleine conscience », qui parle de mon travail, du livre de Jan Chozen Bay qui est à l’origine du programme  « Mindful Eating, Conscious Living »que j’anime, de Petit Bambou pour lequel j’ai écrit 2 séries de méditations sur l’alimentation et du centre Qee où je fait un atelier demain dimanche à 18h, sur le Stress, l’alimentation et la Pleine Conscience. (inscription par mail    g.desindes@gmail.com )

Pour lire l’article paru dans Le Monde :     lemonde.fr-30sept17

Délicieux Week end à toutes et tous   😉

le monde

 

 

mindful eating pleine conscience alimentation


Save the Date – Jan Chozen Bay & Char Wilkins in Paris ! Et autres nouvelles

DSC_0149

Jan chozen Bay & Char Wilkins  viennent à Paris, invitées par L’Association pour le Développement de la Mindfulness (ADM) pour une soirée-atelier sur le thème de « Manger en Pleine Conscience : Redécouvrir la santé et le bonheur avec l’alimentation »  le Vendredi 17 Novembre à Paris  (les infos pratiques arrivent bientôt)

Jan est Médecin et moniale Zen, Char instructrice du programme MBSR depuis de longues années et spécialiste des troubles du comportement alimentaire. Elle ont adapté le programme MBSR au stress alimentaire pour créer le programme Mindful Eating, Conscious Living (MECL) que j’ai la joie d’instruire, avec toute la douceur, la rigueur et la créativité que ces deux femmes extraordinaires m’inspirent.

Le lendemain, une rencontre réservée aux instructeurs du programme MECL est entrain de s’organiser, plus d’info très très vite. Save the date too  😉


Rentrer dans l’automne et faire descendre notre sève de vie dans les racines de nos profondeurs.

Le dernier podcast d’Isabelle Padovani : « 3 pratiques pour une rentrée réussie » m’a bien plu ce matin et je ne peux que recommander d’écouter ces 20 mn pleines d’énergie. Et cela m’inspire d’adapter une des pratiques proposées,  à  l’alimentation.

Comment vivre au mieux les journées qui décroissent, les fruits juteux de panier biol’été qui disparaissent des étalages, la température qui descend, et le temps des vacances qui s’achève ?  …  Il faut célébrer, célébrer les bons moments que nous avons eu lors de la saison d’été.  Saison d’abondance, fruits et légumes frais gorgés d’énergie, repas pendant les vacances où le temps s’écoule doucement, joyeuse cuisine pleine d’amis ou de la famille, tablées enchantées  ….  Et tout change …  les vraies tomates vont bientôt disparaitre de nos étalages …  profitons des figues, du raisin ….  et célébrons.

Je vous invite ainsi à vous installer le plus confortablement possible, dans un endroit où vous ne devriez pas être dérangé. De prendre quelques larges respirations avec le ventre pour vous apporter un peu de détente, puis de laisser la respiration adopter son propre rythme …  et de diriger votre attention vers les points de contact de votre corps…  Vos pieds, vos fessiers, vos mains …  en prenant votre temps … puis de diriger pendant quelques minutes votre attention vers la respiration,  sans rien faire,  juste être présent à votre respiration, moment après moment.

Vous souvenez-vous d’un moment dans cet été où vous avez particulièrement pris soin de vous grâce à l’alimentation !   Laissez un souvenir ainsi remonter à votre mémoire. Remémorez le en détail; où étiez-vous ?  Comment était le décor ? Qui était présent ? Que s’est-il passé ?   Plongez complètement dans ce souvenir agréable.  Que ressentez-vous en vous remémorant ce moment ?  Où est ce que cela se passe dans votre corps ? Célébrez ce moment !

meditation 2

Puis tachez de vous souvenir d’un moment où quelqu’un à pris soin de vous avec la nourriture? Un plat préparé par un/une ami(e) que vous avez particulièrement apprécié, un gâteau pour votre anniversaire….  Avec la même curiosité et la même attention re-visitez ce moment et ressentez à nouveau les sensations corporelles que cela peut vous procurer maintenant. Et célébrez ce moment !   Vous pouvez continuer cette douce pratique qui nourrit le coeur en vous remémorant un moment où c’est vous qui avez apporté du soin aux autres avec l’alimentation. Et enfin pour terminer, je vous invite à célébrez de la même manière un moment de cet été où la Vie vous a fait un cadeau en lien avec votre alimentation.

Belle pratique


Le stage de septembre à la Thalasso de Concarneau s’est achevé hier. Encore une semaine riche d’explorations.  J’y retourne le mois prochain pour une nouvelle semaine avec un programme Mindful Eating et un programme pour faire du stress un allié pour la Vie !

(il reste quelques places)

Plage méditation.jpg


Pour terminer, petite histoire personnelle

 Oups ! le choc des mots !

monop.jpg

Il est 3h du mat, je fais une petite insomnie.

Pas très fraiche, je prends une infusion et mes yeux tombent sur le sac de course que je traine depuis quelques semaines …

« Votre vie n’a jamais été aussi bien remplie »

Oups, je manque de m’étouffer avec ma camomille.

Heureusement la chanson d’Alain Souchon me vient immédiatement à l’esprit.

Ouff, je me détends

Foule sentimentale, Faut voir comme on nous parle …   


« Oh la la la vie en rose
Le rose qu’on nous propose
D’avoir les quantités des choses
Qui donnent envie d’autre chose
Aïe, on nous fait croire
Que le bonheur c’est d’avoir
De l’avoir plein nos armoires
Dérisions de nous dérisoires car

Foule sentimentale
On a soif d’idéal
Attirée par les étoiles, les voiles
Que des choses pas commerciales
Foule sentimentale
Il faut voir comme on nous parle
Comme on nous parle

Il se dégage
De ces cartons d’emballage
Des gens lavés, hors d’usage
Et tristes et sans aucun avantage
On nous inflige
Des désirs qui nous affligent
On nous prend faut pas déconner dès qu’on est né
Pour des cons alors qu’on est
Des

Foules sentimentales
Avec soif d’idéal
Attirées par les étoiles, les voiles
Que des choses pas commerciales
Foule sentimentale
Il faut voir comme on nous parle
Comme on nous parle

On nous Claudia Schieffer
On nous Paul-Loup Sulitzer
Oh le mal qu’on peut nous faire
Et qui ravagea la moukère
Du ciel dévale
Un désir qui nous emballe
Pour demain nos enfants pâles
Un mieux, un rêve, un cheval

Foule sentimentale
On a soif d’idéal
Attirée par les étoiles, les voiles
Que des choses pas commerciales
Foule sentimentale
Il faut voir comme on nous parle
Comme on nous parle »

A bientôt, savourons, célébrons, ne lâchons pas ça !

IMG_1270

Géraldine ❤

 


Le programme Mindful Eating à Eguilles, c’est fini … pour cette fois-ci.

Pendant 5 jours chaque membre du groupe s’est approché, un peu plus près, de ses sensations et de ses émotions en lien avec son alimentation. Nous avons crée les occasions de découvrir en soi de nouvelles ressources et d’envies ignorées.

amour inconditionel

Nous avons aussi pratiqué différentes méditations créant cette unité entre le corps, l’esprit et le coeur.  Et que dire de nos repas ? Si c’était l’occasion de poursuivre nos explorations, nous avons aussi partager beaucoup d’amour et ressenti beaucoup de gratitude pour ces moments, et pour la Vie.

Françoise, Corine, Wilhem, Eve, Eric, Isabelle, Séverine, Virginie, Clarisse, Lucile, Cécile et Delphine, un grand MERCI pour votre confiance et vos partages qui ont fait de ce stage une expérience riche en enseignements et forte en expériences, tout en cultivant la douceur et la tendresse.

 

Merci à Delphine de Préville pour son accueil à l‘Institut de Psychologie Contemplative et sa proposition de programmer un nouveau stage de Mindful Eating.

 

IMG_1814Avant de rentrer, petit crochet à Roaix (84) chez Patrice. Moments de repos dans un cadre de nature absolument magnifique. Patrice ne cuisine pas, il joue ( à merveille) avec les saveurs, préparant avec amour et joie, des produits de qualité trouvés sur le marché de Vaison-La-Romaine, ou dans son généreux potager.DSC_0130 copy

A midi, il nous a carrément épaté avec deux pizzas, l’une garnie aux champignons et gorgonzola et l’autre avec un mélange tomates et herbes du jardin. Mais la surprise se trouve dans la confection de la pâte, qui n’est autre que le mélange d’un choux fleur cuit au four, de fromage râpé et d’un oeuf !  Surprise assurée.  Recette inspirée par MikeTriathlon , sur son site  The Iron You .

A vous de jouer !

 

 

Savoureuse journée à tous et toutes.   Géraldine


« Ne cherchez pas à être calme, ça ne réglera pas vos problèmes » par Fabrice Midal

« Surtout, ne pas chercher à être calme,  sur une mer calme, les bateaux n’avancent plus . »

Mais alors que faire lorsque l’envie frénétique et irrépressible de nourriture vous

submerge ?  A chacun de faire ses liens avec sa propre expérience.

images

Merci Fabrice Midal pour ce nouveau partage

Pour voir la vidéo,   (après la pub Grrr)

 

 


News & info variées, comme un Buffet.

 

L’importance de se nourrir à la sourceIMG_1155

Jan Chozen Bays & Char Wilkins , deux femmes toujours aussi inspirantes pour moi ont dirigé avec douceur et fermeté, une (trop) courte de retraite à laquelle nous étions un petit groupe à participer. C’était bien sûr l’occasion d’échanger sur le programme Mindful Eating – Conscious Living, mais nous avons aussi beaucoup exploré nos propres résistances, souffrances et capacités de résilience.

Etre le plus au clair possible avec soi-même.

IMG_1164

Je reviens encore plus convaincu par La Force du groupe, et le pouvoir de la bienveillance qui s’y développe, témoignage après témoignage.

Merci Jan, Merci Char, Merci à notre super petit groupe et à très bientôt pour de nouvelles aventures intérieures.

__________________

Ce mois-ce de nombreux articles sont parus dans la presse au sujet de l’alimentation en Pleine conscience avec très souvent le focus sur la perte de poids. Si le désir de retrouver ou de trouver son poids de forme est tout à fait légitime, je garde à l’esprit que c’est en développant une nouvelle relation avec ses sensations corporelles, en apprenant à et-si-vous-mangiez-en-pleine-consciences’apporter du plaisir et du réconfort avec la nourriture, que l’on trouve la liberté de s’arrêter quand c’est OK. Je suis animé par le plaisir d’apprendre à mieux prendre soin de soi avec une alimentation plus respectueuse de notre écologie. Et comment avoir envie de prendre soin de soi me demanderez-vous ?

La méditation, nous y invite. Car chacun peut se connecter à cet espace en lui, si régénérant et plein de surprises. J’aime me rappeler qu’une des origine latine du mot Méditation, est le verbe Mederi, (comme médecin), qui signifie prendre soin.

__________________

3 Articles anciens ( et en Anglais, sorry ) qui m’ont touché dans la newsletter de la revue Mindful

__________________

Info pratiques – Prochains programmes

J’envisage un Stage à Lilles, je visite un lieu inspirant aujourd’hui, et Lyon , si cela vous intéresse, contactez moi, vos suggestions concernant les dates me seront précieuses

Le Stage à Eguille au Centre de Psychologie Contemplative de Juillet et Septembre se rempli, et celui de Mai à La Thalasso de Concarneau est complet.

A Paris, au Bar à méditation, au mois de juin, nous allons organiser des déjeuners en Pleine Conscience avec des animations et des moments de pauses silencieuses ainsi que des ateliers découvertes. …

__________________

Et le 22 Avril, c’est un grand rendez-vous international ! de S’assoir Ensemble. Pour s assoirconnaître le lieu de rendez-vous dans votre ville, connectez-vous à :   http://www.sasseoir-ensemble.fr/

Pour les Parisien, le rendez-vous est donné aux Tuileries.

Pourquoi un tel rassemblement ? Parce que dans nos sociétés hyper active, s’assoir, faire une pause, et laisser se déployer nos pensées, est un acte politique.

STOP, PAUSE, and GO !

 

Géraldine


Mindful Eating & Thalasso

Cette semaine, Ouest France  &  Madame Figaro  parlent du programme de Mindful Eating que j’anime à Concarneau :

Stop au Stress : apprenez à déconnecter   –   Figaro Madame

Forme; et si vous mangiez en Pleine Conscience  –  Ouest France 

Cela m’encourage à partager mon expérience sur cette formule particulière.

 

Pour créer du changement, il faut ébranler les certitudes, provoquer un courant d’air, un tourbillon, …. Rien de mieux que img_0396d’ouvrir plusieurs portes en même temps, vers le corps et l’esprit.

J’avais l’intuition qu’il était pertinent d’associer des soins du corps dispensés en thalasso au programme d’Alimentation en Pleine Conscience, après cette première expérience , j’en suis convaincue. Pendant une semaine, chaque participant est hors de chez lui, rompant avec sa routine, libéré des taches ménagères et des responsabilités professionnelles ; complètement disponible à soi-même.

Première porte d’entrée vers l’esprit : l’activité physique, douce ou intense, peu importe, à chacun son rythme. Ici la plage et son chemin côtier s’y prêtent à merveille, les séances d’aquagym aussi.

Deuxième axe, accompagner le lâcher-prise que nous cultivons avec la méditation de pleine conscience. Dans les enveloppements d’algues ou les bains hydromassants le corps bercé, presque materné, se dissout dans les sensations. Les massages et les soins du visage invitent à s’abandonner aux mains expertes dont chaque geste est une surprise, une découverte, moment après moment.

Les clapotis de l’eau qui ruisselle accompagnent l’élimination des pensées stressantes. Enfin, les odeurs parfois iodées, parfois douces ou sucrées invitent au voyage. Toutes ces stimulations sensitives occupent l’esprit avide d’informations et nous ramènent immanquablement au moment présent.

sentier cotier

Habiter pleinement son corps, détendre le mental, lâcher prise.

 

Mais la pleine conscience ne recherche pas forcément la détente, elle cultive notre faculté d’observer attentivement et finement tout ce qui se passe en soi et autour de soi dans l’instant présent, sans jugement ni commentaire. Autrement dit, c’est faire fonctionner notre cerveau sur un mode inhabituel, rompant avec le mode automatique qui nous pilote sans conscience, plongeant notre esprit dans des ruminations pesantes ou des projections inquiétantes qui occultent tant de moments réjouissants de notre présent.

La méditation  cultive un esprit alerte, en éveil. Et pour encourager cet esprit à plus de vigilance, cherchons à stimuler, muscler, dynamiser le corps. C’est là que les douches à jets et autres soins sculptants prennent ci tout leur sens. Avec l’eau de mer, le corps est régénéré, boosté et l’esprit plus attentif pendant les méditations ou les exercices de Mindful Eating qui demandent une écoute précise de ses sensations corporelles et de ses émotions.

Et les repas !    Ils sont l’occasion de pratiquer ce que l’on voit pendant les séances quotidiennes.

La cuisine inventive du chef nourrit d’abord « la faim des yeux », puis « la faim du nez » s’affole et s’enivre, « la faim de la bouche » savoure pleinement ce festival de saveurs et textures étonnantes, « la faim de l’oreille » est parfois très surprise. Nous interrogeons régulièrement « La faim de l’estomac », qui apprécie d’être agréablement rempli grâce aux amuses-bouches proposées si on ne se sent pas assez en appétit pour le dessert ou l’entrée. Ces délicieuses mignardises proposent un compromis parfait pour se faire plaisir, sans se faire de mal, elles sont une merveilleuse occasion pour prendre conscience que l’on peut se satisfaire pleinement d’une petite quantité de nourriture.

« La faim de l’esprit » se raconte que c’est bon de manger des produits de cette qualité, (l’un des meilleurs ports de Bretagne est à quelques kilomètres). « La faim des cellules » se gorge de nutriments, vitamines … Enfin, « la faim du cœur » vit pleinement ce moment de détente et de joie.

Ainsi on nourrit son Être.FullSizeRender.jpg

Enfin, pêle-mêle, le climat iodé de cette côte Bretonne que j’affectionne tout particulièrement, est un véritable shoot à consommer sans modération. Ici la gentillesse des membres de l’équipe est palpable, comme dans une ruche, il règne une grande douceur doublée d’un grand savoir-faire, deux qualités que l’on cultive avec les pratiques de la Mindfulness : «  Avec Douceur et Fermeté »

 

C’est une très belle semaine !

Géraldine